LA VILLE DE CAMAMU

Ancienne cité coloniale, Camamu est située au bord du Rio Acaraí, entourée par une vaste zone de mangrove. La ville conserve de nombreux vestiges architecturaux de son riche passé. C'est le port d'embarquement pour explorer les îles et les plages de la Baie de Camamu.


HISTOIRE

Camamu est une des plus anciennes villes du Brésil. Elle a été construite sur deux étages, comme Salvador de Bahia. Dans la ville haute se touvent les vieilles églises et les maisons coloniales, et dans la ville basse, le port et les commerces.

La région fut d'abord habitée par les Indiens Macamamus. En 1560, les jésuites construisirent la chapelle de Notre-Dame de l'Assomption de Macamamu, date oficielle de la fondation du village.

Au XVIe siècle, Camamu était le plus grand producteur de farine de manioc du Brésil. Le village prospéra et devint alors la cible de pirates et envahisseurs.

De 1624 à 1627 le village fut attaqués plusieurs fois par les Hollandais. Pour se protéger de nouvelles invasions, la population obstrua le canal d'accès au port avec d'énormes rochers. Aujourd'hui les rochers y sont encore et obligent les bateaux à zigzaguer pour atteindre le port.

En 1782, par ordre de la Couronne Portugaise, le pionnier João Gonçalves da Costa inaugura la première route reliant Camamu à l'arrière-pays bahianais. Cette route fut d'une grande importance pour la vie économique de la province et reçut le nom de «Estrada das Nações».

Camamu reçut officiellement le statut de ville en 1891. En 1961, son territoire fut divisé pour créer la municipalité de Ibirapitinga.

Actuellement, la municipalité de Camamu comte plus de 32 000 habitants et couvre une superficie de 885,20 km².


PROMENADES EN BATEAU SUR LA BAIE

La Baie de Camamu abrite une variété d'îles de toutes tailles, des plages désertes, des mangroves et quelquesvillages isolés qui conservent les anciennes traditions de Bahia. Le bateau est le le meilleur moyen de transport pour découvrir ce paradis.

Camamu est aussi le port d'embarquement pour les plages de Barra Grande et la Péninsule de Maraú.